Hypnose et bégaiement

Beautiful little girl with her hand on her mouth

Le plus souvent en parallèle avec un orthophoniste, l’hypnose permet au sujet de dédramatiser le bégaiement, de l’accepter comme étant (dans une première phase) une légère contrariété, ceci afin de supprimer d’abord le « tremblement d’intention ».

 

Une fois acquis la baisse de tension nerveuse (qui est due à l’impuissance de contrôler sa diction et le regard souvent moqueur de l’entourage) on peut commencer une deuxième phase qui va chercher les sources du bégaiement et les traiter.

 

Dans le cas d’un enfant il est impératif d’associer au moins un des parents lors des séances.

 

Pensez-y

 

Jean-Philippe

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *